Historique

En 2012, Pascale Urbain crée un compte Facebook sous le pseudo "Brise Le Silence" pour écouter et conseiller des personnes victimes de violences, de viols ou d'agressions sexuelles.  Elle passe de nombreuses heures à écouter ces personnes et témoigne de sa propre expérience, ce qui l'aide également à tenir le coup psychologiquement, ayant été elle-même victime d'abus sexuels quand elle était à l'école primaire.

Pour se protéger de son agresseur en liberté et pour ne pas mélanger sa vie privée avec son action d'entraide, elle utilise ce pseudo. Lorsque Facebook suspend son compte comme elle n'utilise pas une vraie identité, Pascale Urbain refuse de laisser tomber tout ce qu'elle a construit au fil des années.  Elle sort de l’anonymat et décide de briser le silence avec son vrai nom.
À l’âge de 50 ans, avec l'aide de quelques personnes, elle crée alors l'ASBL Brise Le Silence, afin que les victimes puissent s'exprimer grâce à des groupes de parole et des ateliers d’écriture, sans pour autant se substituer aux psychologues et médecins assurant leur suivi.
Durant l’été 2015, les participantes sont invitées à une nouvelle activité : les ateliers artistiques.

Pascale Urbain nous explique la raison d'être de son association au travers de son témoignage :

"Victime d'abus sexuels quand j'étais à l'école primaire.  À l'époque, le sujet était très "TABOU". Quand j'ai eu le courage d'en parler, il était trop tard. Il y avait prescription.
Ensuite, j'ai dû travailler beaucoup sur moi-même avant de commencer à aider des victimes de violences sexuelles via Facebook.
C'est réellement quand je me suis décidée à sortir du silence que j'ai eu le déclic.
C'était libérateur !"

 

Certaines victimes réussissent à survivre avec leur passé et leur vécu douloureux.
Certaines prennent parfois du plaisir qu'elles n'imaginaient même pas lorsqu'elles étaient dans le tunnel noir !
Le principal est d’exprimer ce qui fait souffrir à l’intérieur de soi-même, ce qui fait mal.

Pourquoi suis-je restée dans le silence ?...
Je n'osais pas m'exprimer car je pensais être seule.
Je me sentais sale, coupable, honteuse, je pensais que l'on ne me croirait pas.
J'avais perdu confiance en moi et n'avais plus d'estime de moi.

Les conséquences sont importantes sur le plan psychologique, physique, émotionnel et sur la santé, souvent avec un impact dans le parcours scolaire et/ou professionnel, dans les relations sociales, de couple, familiales...


À l’association Brise Le Silence, nous vous proposons une aide afin de trouver votre propre moyen d’expression et à venir échanger, partager et communiquer avec nous grâce aux activités organisées.

Il est important de trouver un sens à sa propre histoire et de se reconstruire avec l’espoir de vivre un avenir meilleur !

« L'essentiel est de vivre sa vie, de se sentir bien avec soi et en soi, de trouver le bonheur par soi-même, ce qui permet ensuite de le partager avec d’autres. »

Historique

Retrouvez-nous...
Nous contacter

 

Belgique :   0488 800 626

France : +32 488 800 626

pascale.urbain@briselesilence.be

​​​

  • Facebook Social Icon
 
© 2016 Tous droits réservés Brise Le Silence a.s.b.l.
AVEC LE SOUTIEN DE
Logo FWB petit.JPG